Kenbiki et mobilisations passives S.Vien

Du 7 au 10/07/2018 à Pont-Aven

Quelle est l’origine du nombre si important de tsubos localisés près des principales articulations du corps humain ?

La réponse dans l’appréciation même de la structure des méridiens. Lorsqu’on lit les textes classiques, on réalise rapidement que ces écrits utilisent souvent la comparaison entre le système des méridiens et la présence de l’eau dans la nature. On y retrouve fréquemment l’idée de rivières et de canaux, pour dépeindre les méridiens, de lacs profonds pour décrire les merveilleux vaisseaux et même d’un océan d’énergie pour désigner la région du Hara.

Dans la nature, l’endroit où la rivière courbe fortement se forme « un coude ». À cet endroit distinct, le courant y est naturellement diminué, permettant l’accumulation graduelle de nutriments et l’éclosion de formes de vie, la rétention d’une quantité importante de sédiments. Cette description utilisant le mouvement de l’eau dans le cadre naturel, s’applique au phénomène de la circulation énergétique des méridiens, particulièrement lorsqu’ils croisent les articulations majeures.
Près des articulations, la circulation du Ki dans les méridiens a une tendance naturelle à ralentir sa cadence, entraînant parfois une stagnation du Ki à l’emplacement précis de ces articulations. La nature ayant bien fait les choses, elle s’est assuré de positionner à ces endroits stratégiques, un nombre accru de tsubos, assurant un maximum de stimulation afin de soutenir la libre circulation du Ki entre les membres et le corps.

Un autre mécanisme important afin de soutenir cette libre circulation du Ki le long du parcours des méridiens est qu’entre l’extrémité des doigts et le coude, ainsi qu’entre l’extrémité des orteils et le genou, l’énergie est plus superficielle et change fortement de polarité pour passer du Yin vers le Yang et vice et versa. Ce changement de polarité est d un autre processus fort utile pour assurer le dynamisme du mouvement énergétique dans l’ensemble du corps.
Cette forte polarisation explique pourquoi les tsubos de ces régions ont une si forte influence sur toutes les fonctions de l’organisme et peuvent être utilisés pour influencer positivement la circulation énergétique globale du corps.

  • Comment utiliser cette particularité des méridiens à notre avantage ?
  • Une formation pratico-pratique !
  • Que sont les mobilisations passives ?
  • Que sont les Kenbiki ?
  • Bienfaits des Kenbiki et mobilisations passives

L’utilisation combinée des deux approches permet :

  • D’augmenter la souplesse globale
  • De dénouer les tensions tissulaires
  • de relâcher à la fois local et global
  • De redonner et/ou garder souplesse et amplitude articulaire
  • De contribuer à une meilleure posture
  • De soulager un grand éventail de conditions articulaires
  • D’améliorer la circulation énergétique et sanguine
  • De faciliter la préparation du travail sur les méridiens
  • De libérer les tensions physiques et mentales
  • De revitaliser le corps et l’esprit
  • De rééduquer le système nerveux
  • D’augmenter le niveau d’énergie et de vitalité
    Matériel couvert
  • Chakra, méridiens et articulations
  • Relation entre les Chakras et les articulations
  • Le fœtus et les mouvements du Ki
  • Vaisseau Gouverneur, mer des méridiens Yang et réserve du Yang de tout l’organisme.

  • Initiation Kiatsu : Le shiatsu implique la pression sur la partie du corps affectée. Le Kiatsu envoie directement le Ki dans la zone blessée et active ainsi la force de vie présente.


Contact : Vonnick LE BERRE
06 27 34 26 08
vonnick.leberre@wanadoo.fr
www.shiatsu-arts-culture.com

Stage rentrant dans le cursus de formation