Le Shiatsu animalier

Shiatsu animalier

Origine

Cela a tout d’abord débuté par le Shiatsu Equin. Il a été créé aux Etats-Unis par Pamela Hannay qui a commencé à l’enseigner en 1983. Elle a formé des personnes en Californie, Allemagne et Grande-Bretagne. Quatre personnes ont été formées en Grande-Bretagne et ont ensuite créé leur école dont notamment Liz Eddy.

Liz Eddy a créé l’Ecole Ecossaise de Shiatsu pour chevaux en 1997 et c’est après avoir formé Christelle Pernot qu’elles ont ouvert en 2001 une antenne en France et en Belgique. Aujourd’hui cette école forme des praticiens en Ecosse, France, Belgique et Finlande.

Le Shiatsu équin a été développé selon les mêmes principes que pour l’humain.
Le praticien utilise la pression des doigts, paumes et coudes sur l’ensemble du corps. Il effectue également des rotations et étirements. Il établit également son bilan énergétique selon les principes de la Médecine Traditionnelle Chinoise.

Le Shiatsu peut également se pratiquer sur les autres animaux, il est aujourd’hui surtout pratiqué sur le chien. Il peut se faire sur le chat, mais étant un animal plus indépendant c’est lui qui décide du moment et de la durée de la séance. Quelques praticiens commencent à pratiquer sur les vaches.

A qui s’adresse-t-il ?

Tout animal dont le propriétaire est soucieux de son bien-être-santé.

La séance

Pour les chevaux :
Elle dure de 45mn à 1h ; se déroule dans l’environnement du cheval au box ou pré.

Pour les chiens :
environ une demi-heure, au sol de préférence sur son tapis.

Quel que soit l’animal la séance doit s’effectuer sans contrainte, avec sa pleine acceptation.
Cela doit être une véritable communication par le toucher.

Dans quel cas ?

Pour les animaux aussi, c’est une thérapie complémentaire qui en premier lieu agira en préventif afin de maintenir ou développer bien-être, forme physique et mentale toute l’année.
L’action du Shiatsu permet de renforcer leur système immunitaire, améliorer la souplesse des tissus, éliminer les toxines, réduire le stress et joue également un rôle important sur le système respiratoire, nerveux, sanguin, lymphatique et hormonal. Quels que soient leur race, leur âge et leur discipline, leurs performances et leur état de santé peuvent être améliorés.
Rappelons que le Shiatsu animalier n’est pas une pratique médicale au sens occidental du terme, ni un massage, ni une idéologie. Le Shiatsu animalier ne constitue pas un moyen de prévention ni de dépistage d’une maladie. II ne permet ni l’établissement, ni le traitement d’une maladie et en cas de pathologies l’avis vétérinaire doit être demandé.

Formation

Même s’il s’appuie sur les mêmes principes que pour l’humain, le Shiatsu animalier ne s’improvise pas. Il est nécessaire de faire une formation spécifique.
Une école est actuellement accréditée par la FFST avec un cursus de trois années qui comprend théorie, pratique, anatomie, études de cas, mémoire avec examen annuel.

Liens