Le Do-in

Do-In

LE DO-IN « Voie de l’énergie / Auto Shiatsu »

D’après le dictionnaire japonais, le dô-in, qui tire son origine de la médecine chinoise, est une méthode de santé (« de longue vie ») qui consiste à effectuer des techniques d’Amma (pressions et mobilisations : DÔ) sur soi-même tout en faisant des respirations profondes « pour faire entrer de l’air frais dans le corps » : IN.

En occident, le Do-In est un terme Japonais pour désigner un ensemble de travail corporel physique et mental, alliant postures, mouvements, étirements, auto-shiatsu, respiration et relaxation. Son équivalent chinois, ancêtre du Qi-Gong, le Dao Yin, est appelé Yoga Chinois.

Les exercices de Do-in visent donc à stimuler les grandes fonctions du corps : la respiration, la circulation, la digestion, le système nerveux et l’énergie.
Il s’inscrit dans le domaine de la prévention et du bien-être-santé et est un excellent complément au Shiatsu.

Pour qui ?

Le Do-In est accessible à tous et à tout âge de la vie et ne nécessite pas de condition particulière. Il est utilisé fréquemment par les praticiens de Shiatsu pour se préparer à leur journée de travail.
Il est recommandé de s’initier auprès d’un professionnel du Shiatsu et du Do-In.

Pourquoi ?

Le Do-In aide à prévenir et à rétablir les dysfonctionnements de l’organisme liés à une mauvaise circulation de l’énergie corporelle.
Cette technique est basée sur le concept des méridiens d’acupuncture.

Les bienfaits :

  • aide à faire circuler l’énergie dans le corps et à la renforcer (autorégulation),
  • assouplit le corps,
  • optimise les fonctions de l’organisme,
  • aide à entretenir, son bien-être, sa santé et sa vitalité,
  • contribue à trouver la détente et le calme intérieur

Comment ?

  • gérer son énergie pour trouver un état d’équilibre,
  • s’étirer, corriger sa posture, respirer en conscience pour détendre les tensions du corps,
  • se relaxer, méditer pour apaiser son esprit,
  • une fois initié, le Do-In est une méthode que l’on peut pratiquer seul en toutes circonstances.

La pratique du Do-In n’a, en aucun cas, de prétention médicale ou paramédicale.
Elle apporte une aide et un accompagnement, mais ne se substitue, en aucune façon, à un quelconque acte médical.