Le Shiatsu en France

Les différentes techniques de Shiatsu


Il existe différents styles de Shiatsu, ayant comme dénominateur commun la pression des doigts (Shi=doigts - atsu=pression), telle que reconnue  et enseignée au Japon.

Les styles pratiqués en France sont identifiés selon qu'ils utilisent l'anatomie, les méridiens, les points d'acupuncture. Tous ces courants mettent en œuvre des techniques visant à maintenir ou à améliorer un bon équilibre énergétique.

Ces méthodes s’intègrent dans le courant culturel que l’on trouve dans de nombreuses disciplines orientales, enseignées et pratiquées de plus en plus en France et en Europe (yoga, taï chi chuan, qi gong, arts martiaux…).

 

La position de la FFST vis-à-vis des professions médicales


La FFST ne souhaite pas que la pratique du Shiatsu soit assimilée à une profession médicale ou paramédicale, mais bien comme une nouvelle profession à part entière s'inscrivant dans le domaine de la prévention, du bien-être et du confort de la personne.


Diverses professions liées à la santé enrichissent leur métier en utilisant la technique du Shiatsu : esthéticiennes, auxiliaires médicaux, infirmiers, kinésithérapeutes, psychologues ou psychothérapeutes, certains médecins aussi.  Leur intérêt pour cette discipline vient de l'état de détente et de relaxation procuré par une séance de Shiatsu, qui régule renforce l'énergie de leurs patients.
A titre d'exemple, le service du professeur Bernard Debré à l'hôpital Cochin, a fait appel à la FFST afin que des séances de SHIATSU soient régulièrement dispensées au personnel soignant.

Il faut distinguer, d’une part le praticien certifié par la FFST, et d’autre part les autres métiers qui peuvent utiliser cette discipline.
La FFST considère qu'une bonne connaissance de l'anatomie/physiologie du corps humain est requise. En conséquence, la FFST a rendu obligatoire l'obtention des 1er et 2ème niveaux de cette matière au cours de son cursus.

Enfin, le PSC1* (Prévention et Secours Civiques niveau 1) est exigée dès la première année et dispensée par des organismes habilités (Croix Rouge, Sécurité Civile).

La FFST fait sienne l'esprit de la constitution de l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) notamment le fait qui consiste à inclure dans le vaste domaine de la santé, au delà de l'indispensable rapport à la médecine et à la science, le souci constant de te tenir compte de tous les paramètres humains tendant à la notion de "Bien-Etre"

La situation législative du Shiatsu en France et dans la CE


Le Shiatsu n'est pas identifié par la législation française, ni par celles de la plupart des  pays européens. Tenant compte des lois et règlements en vigueur dans ces pays, des démarches coordonnées entre les fédérations européennes sont en cours afin que sa pratique soit autorisée comme une discipline énergétique naturelle en vue de maintenir et/ou d'améliorer le bien-être et le confort de la personne. 
 

Le Parlement européen et le Shiatsu


Le rapport Lannoye/Collins, ratifié par le Parlement Européen du 29 mai 1997, proposait le Shiatsu comme "une médecine non conventionnelle digne d'intérêt". Toutefois la plupart des pays n'ont pas encore adopté cette vision des choses, contrairement au Japon, où le Ministère de la Santé délivre des diplômes d'Etat pour la pratique du Shiatsu.

Un nombre croissant de Députés Européens, serait favorable à la reconnaissance d'une application non médicale du Shiatsu.
 

haut de page